Vers une société en meilleure santé

Paludisme, tuberculose ou SIDA – ces maladies sont une réalité constante dans la société mondiale. L’ONU a déclaré la guerre à ces maladies et entend permettre à tous l’accès aux médicaments et services de santé d’ici 2030. Nous indiquons comment les institutions et entreprises peuvent contribuer à gagner ce combat.

En l’an 2000, les Nations Unies adoptaient huit objectifs du millénaire pour le développement d’ici 2015. Un de ces objectifs visait l’amélioration de la santé à l’échelle mondiale. Cet effort a permis de réduire de 60 % les décès dus au paludisme. Les résultats restent néanmoins encore en-deçà des espérances dans bien des domaines, par exemple celui de la mortalité infantile et maternelle. Encore à l’heure actuelle, une femme meurt toutes les 90 secondes des complications liées à la grossesse et à la naissance.

Accès à tous

C’est pourquoi l’ONU inscrit la santé sur la liste des objectifs principaux dans l’agenda 2030 pour le développement durable. L’expérience nous montre toutefois que les problèmes de santé ne doivent pas être considérés séparément mais globalement. L’éducation et la sécurité alimentaire s’avèrent être des éléments de base dans les programmes de santé. Comme elle le faisait déjà avec les objectifs du millénaire pour le développement, l’ONU ambitionne de réduire la mortalité infantile et maternelle ainsi que les maladies transmissibles comme le SIDA, le paludisme et la tuberculose. Avec l’objectif de durabilité «Santé et bien-être» de l’agenda 2030, l’ONU veut en outre combattre les maladies non transmissibles comme le diabète et encourager la prévention des accidents de la route et de la toxicomanie. D’ici à 2030, toutes les personnes devront avoir accès à des services de santé de qualité et être protégées contre les risques financier.

polarstern news agenda 2030 ziel 3

Santé et bien-être | Avec ce troisième objectif principal de l’agenda 2030 pour le développement durable, l’ONU veut assurer à tous l’accès aux médicaments et une vie en bonne santé.

Entreprises, engagez-vous

Chez nous en Suisse, l’accès aux soins de santé et la protection financière sont déjà garantis par un système social et de santé progressiste. Nous disposons des moyens pour nous protéger contre le paludisme, la mortalité infantile et maternelle. Mais nous avons également les moyens de nous investir dans l’amélioration du bien-être dans d’autres pays où le système de santé n’est pas aussi développé que chez nous. En tant qu’entreprise, vous avez diverses possibilités de vous engager en faveur de la santé mondiale. Comme groupe pharmaceutique, institut de recherche médicale ou université, vous êtes pour ainsi dire à la source des moyens. Une recherche ciblée dans le domaine de ces maladies permet de développer des médicaments spécifiques. Les groupes pharmaceutiques plus que tout autres ont une grande influence non seulement sur le développement mais également sur la vente des produits. Les médicaments peuvent par exemple être vendus à un prix moindre ou même donnés aux pays touchés par la pauvreté. Les hôpitaux aussi ont la possibilité de faire don de médicaments ou d’instruments médicaux.

Travail de sensibilisation préventive

À côté de ces moyens, l’éducation est un second facteur décisif dans l’amélioration de la santé à l’échelle mondiale. Les écoles, administrations publiques et institutions peuvent réaliser un travail de sensibilisation ciblé. Que ce soit un travail de sensibilisation directement dans les écoles, des campagnes ou le lancement de services de consultation gratuits –toutes ces méthodes préviennent la propagation des maladies comme le SIDA ou réduisent la toxicomanie. Les écoles devraient favoriser l’échange avec d’autres écoles dans des pays en développement. Le personnel enseignant pourrait donner cours pendant une période limitée dans un pays en développement et y assurer un travail de sensibilisation ciblé. Les hôpitaux également ont la possibilité d’envoyer des spécialistes dans des pays en développement pour y transmettre leur savoir-faire et leurs connaissances.

D’autres possibilités d’engagement s’offrent encore aux entreprises et organisations ne disposant ni de moyens spécifiques, comme des médicaments, ni de connaissances spécialisées. Il existe quantité d’organisations caritatives qui encouragent le développement d’un système de santé moderne dans des pays en développement et qui sont tributaires d’un soutien financier.

Un message clair

Que vous donniez de médicaments, fassiez de la recherche ou apportiez une contribution financière – si vous vous engagez, vous devriez le faire savoir. L’engagement ne profite pas seulement à la collectivité, mais également à l’entreprise – à condition qu’il soit correctement communiqué. Dans tous les cas, l’engagement devrait être stipulé clairement dans le profil de l’entreprise. Les groupes pharmaceutiques peuvent mentionner dans leur publicité qu’une partie des recettes obtenues pour un médicament est versée à une organisation caritative. Aux écoles, nous recommandons d’informer les parents, la commune, le grand public de leur engagement sous forme de brochures ou d’affiches ou par le biais de journées d’action organisées avec les élèves. L’effet secondaire serait que d’autres seraient encouragés à participer. Ne sous-estimez pas non plus la portée des médias sociaux : les entreprises de tout type peuvent communiquer leur engagement à l’aide de posts. La publication régulière d’articles de blog sur votre site Internet est une possibilité supplémentaire de tenir le monde au courant de votre engagement. Ce qui est décisif, c’est d’envoyer un message clair comme quoi vous engagez pour une meilleure santé de la population mondiale.

Polarstern Agenda 2030 Ziele  Sustainable Development Goals (SDG)

Un engagement ferme pour l’Agenda 2030

En 2015, l’ONU adoptait l’agenda 2030 pour le développement durable. Celui-ci comprend 17 objectifs principaux, que la communauté internationale s’est fixée d’atteindre à l’horizon 2030. Dans une série de publications dans la rubrique «Nouvelles», nous présentons tous ces objectifs et indiquons comment les entreprises et institutions peuvent s’engager pour les atteindre. Dans chacun de ces articles, nous vous donnons également des pistes sur la manière de communiquer efficacement votre engagement.

sujets associés

Plus de sept millions d'adultes ne savent ni lire ni écrire et près de 60 millions d'enfants n'ont pas de formation élémentaire. L'ONU est décidée à mettre fin à cette situation et veut permettre l'accès à une éducation de qualité à tous les citoyens du monde. Les entreprises et institutions peuvent elles aussi s'engager pour cet objectif. Nous expliquons comment. »

Dans la lutte contre la faim

L'ONU veut éradiquer la faim dans le monde à l'horizon 2030. Nous indiquons comment les entreprises peuvent s'investir dans l'atteinte de ces objectifs et communiquer efficacement leur engagement. »

En 2015, l'ONU adoptait l'agenda 2030 pour le développement durable. Celui-ci comprend 17 objectifs principaux que la communauté internationale s'est fixée d'atteindre à l'horizon 2030. Dans une série de publications de la rubrique «Nouvelles», nous présentons tous ces objectifs et indiquons comment les entreprises et institutions peuvent s'engager pour les atteindre. Dans chacun de ces articles, nous donnons également des pistes sur la manière de communiquer efficacement cet engagement. »